Infos

AG et formation

21 novembre 2018

éésp Lausanne de 13h30 à 17h30

Conférence sur « Nos émotions nous gouvernent. Apprenons à les réguler » de David Sander

Définition de la supervision

La supervision, un acte de formation.

La supervision s’adresse à des personnes, des groupes ou des équipes. En s’appuyant sur des situations concrètes et quotidiennes, elle offre la possibilité de réfléchir sur le fonctionnement professionnel afin d'en mieux gérer les exigences.

La supervision a pour objectif l’amélioration des compétences professionnelles en lien avec les prestations offertes, le contexte, les relations avec les bénéficiaires et l'équipe de professionnels.

La supervision prend du sens lorsque le supervisé renforce la conscience de lui-même, de ses actes, de ses responsabilités, de son engagement, de sa volonté à coopérer et de sa capacité à créer des liens interpersonnels.

La supervision vise le développement professionnel et personnel ainsi que l'acquisition de compétences psychosociales.

Elle amène le supervisé à s’interroger sur ses attitudes, ses paroles, ses perceptions, ses émotions et ses actions. Elle aide à développer la lucidité et la prise de distance afin de mieux gérer les situations complexes.

La supervision favorise l’intégration de l’expérience et l’assimilation des apports théoriques.

Elle est un processus s’appuyant sur la réflexion.

Afin qu’un travail de conscientisation, de maturation puisse avoir lieu, la supervision se déroule sur une durée déterminée et rythmée par des séances ayant lieu de façon régulière.

Février 2010, le comité de l'ARS

Quelques modalités

A l’occasion d’un entretien initial la supervision fait l’objet d’un contrat qui établit, en fonction de la demande, les buts, le rythme, la durée et les modalités des séances. Le processus est évalué régulièrement. Une supervision de groupe présuppose la présence de tous les participants impliqués.